Soignies – Mechelen, l’exploit : 4 - 4.

 

Ce samedi Soignies recevait les deuxièmes du classement. Un match en quatre temps : résistance, jeux égal, passage à vide avant la remontada. 

Finalement les carriers dans les eaux de Braine l'Alleud rateront même l'occasion de remporter la totalité de la mise à quelques secondes du terme. Impérial en défense, bien présent physiquement, c'est en phases d'attaques que les locaux sont à la peine. Avec un zéro sur six en zone plus, on peut finalement se demander si les gars de Duveau Ph. n'ont pas ''loupé le coche''.  

Finalement les carriers dans les eaux de Braine l'Alleud rateront même l'occasion de remporter la totalité de la mise à quelques secondes du terme. Impérial en défense, bien présent physiquement, c'est en phases d'attaques que les locaux sont à la peine. Avec un zéro sur six en zone plus, on peut finalement se demander si les gars de Duveau Ph. n'ont pas ''loupé le coche''. 

  • Soignies va parfaitement rentrer dans le match et va se montrer très autoritaire en défense et ce malgré trois zones plus en faveur de Mechelen, toutes avortées. A la hauteur physiquement, les locaux ne se laissent pas surprendre. Soignies est dans le coup en natation, efficace au niveau des automatismes en défenses et le tout est parfaitement géré par le portier local : 0-0.
  • Soignies montre ses intentions en deuxième période mais manque d'efficacité à la conclusion. C'est le jeune Malbecq qui surprend la défense visiteuse et plante sa première fleur de la soirée : 1-1.
  • Duveau Ph profite du 3ème quart pour continuer de faire tourner tout son banc. Mechelen est en difficulté et pousse afin de prendre ses distances. Le banc va jouer son rôle et surtout va permettre aux carriers d'assurer la fin de rencontre. Soignies limite la casse même si Mechelen prend une option sur la victoire : 1-4.
  • Soignies ne lâche rien et tente de terminer la rencontre sur une belle note. Alors que Dufrasnes multiplie les arrêts, Vanderose relance le match sur pénalty : 2-4. Mechelen ne profite pas de trois nouvelles zones plus toutes contrées par une défense survoltée. Matsios tente le tout pour le tout et profite d'un contre meurtrier pour fixer avant de délivrer un super assiste à Malbecq qui ne tremble pas, c'est 3-4. Alors que Vanderose doit quitter le je pour 3 fautes, Dufrasnes continue de veiller au grain, Mechelen est dépité. C'est Matsios qui remet les pendules à l'heure à 60'' du terme. Dernière zone plus au profit des carriers qui manque de peu la victoire sur un nouvel envoi de Matsios : 4-4

  « Même si Soignies visait un bon résultat, le match nul était inespéré et pourtant le sentiment variait d'un joueur à l'autre entre bonheur et déception d'avoir ''loupé le coche''. Il faut dire qu'aligner un 0 sur 6 en zone plus peut nourrir des regrets. Il faut néanmoins relativiser : un portier intraitable, un jeu défensif efficace, une réelle solidarité sans compter une présence physique qui a permis d'être à la hauteur de nos adversaires. »

  Soignies alignait : Dufrasnes, Vanderose (1), Pinzin, Malbecq (2), Smet R, Gabriel, Mambour Alexei, Mambour Anton, Smet G, Deprez, Matsios (1), Dumont, Andolina.

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Soignies – Hasselt, une victoire dans la douleur
Vers une réouverture en septembre